Flake & Flames : The Kustom Kulture adventure

Il est finalement arrivé aujourd’hui dans ma boîte aux lettres. Ce documentaire, je l’attendais depuis au moins un an. À chaque mise à jour de leur profil sur Facebook, à chaque nouveau teaser sur Youtube, on me rappelait que je mourrais d’envie de voir ce documentaire sur la culture Kustom co-réalisé par nul autre qu’un de mes photographes favoris, Dirk Behlau alias Pixeleye.

Alors, c’est quoi au juste, Flake & Flames? C’est un documentaire sur le Kustom Kulture, un peu partout dans le monde, et les artistes les plus fameux de la planète dans le genre. On y voit entre autres, des États-Unis : Dirty Donny, Frank Kozik, Dan Collins, The Pizz, Coop, Kutty Noteboom, Cole Foster et Robert Kruse; De l’Europe : Big Pete, Von Maze, Pekka Wizzz, Tifa LeLeone, Nefarious, Blaster, Peter Sandberg, Empire 32, Von Svan, Vince Ray, Yak El Droubie, Jussi Alasalmi, Tin et Michael Perrech. On y parle en autre de leur définition et leur vision respective de ce qu’est le Kustom Kulture ainsi que ce qu’ils font pour la scène. Les avis sont partagés mais tous aussi intéressants les uns que les autres.

Flake & Flames, c’est aussi de la musique. Beaucoup de musique. Vous entendrez entre autre The Dynotones, The Go Getters, The Bonnevilles, Brutus, The Cremators, Duck & Cover, The Superfly Organ band, Troubled Three, J.Tex & the Volunteers, Vince Ray & The Boneshakers, Busby Lewis’s International Discotheque Orchestra, Nitrogods, Die Zorros, The Juke Joint Pimps, The Monsters ainsi que Movie Star Junkies.

Ce qu’on voit surtout dans Flake & Flames, ce sont des gens qui ont adopté mon style de vie, ma vision des choses. Tu ne travailles pas pour l’argent, mais par pasion. Tu travailles de ton mieux pour rendre le monde plus beau. Tu le façonnes tel que tu l’imagines à son meilleur et c’est, selon moi, la seule et unique chose à faire pour trouver la paix intérieure.

Finalement si, comme moi, vous avez le feu qui brûle en-dedans pour les pinups, les vieilles bagnoles remontées mais qui auront toujours de la gueule et de la puissance, une note de rockabilly à l’oreille et les gens qui font en sorte que cette scène reste bien vivante partout autour du globe, vous allez être rassasiés en écoutant ce film.

Je vous laisse sur le teaser et l’adresse où acheter le film. Personnellement, ça m’a donné pleins d’idées pour mon propre projet! Ciao!

Red Hot & Blue, édition 2011

Pour une 7e édition, cette année, l’équipe du Red Hot & Blue nous a proposé l’habituel, c’est-à-dire le summum de ce qui se fait sur la scène rockabilly. Une touche de burlesque, une parade de mode vintage, une exposition de voitures modifiées, un concours de Jive, des groupes extraordinaires (Buzz Campbell, Levi Dexter, Bloodshot Bill & The Handcuffs, Sit & Die Co, Huelyn Duvall, Shakedown Combo, Filly and the Flops, Sonny Burgess & the Pacers et, finallement, The Kingmakers), des DJs et le tout clôturé par un buffet accompagné des excellents Hellbound Hepcats.

Pour ma part, j’ai pris part aux festivités du vendredi soir, c’est-à-dire que j’ai eu l’honneur de voir nul autre que la légende Huelyn Duvall en concert. 72 ans, plus de 50 ans dans le domaine et il y est encore. Un show comme je n’en ai pas vu souvent, j’ai vraiment apprécié!

Extrait du concert de Huelyn Duvall au Red Hot & Blue 2011

Aussi, c’était la première fois que ma copine voyait Bloodshot Bill en concert. De mon côté, pour l’avoir vu quelques fois, je savais à quoi m’attendre. L’énergie, la folie, l’humour… tout se mélange à chaque minute du concert. Nous avons tous deux adoré et nous comptons revoir cette bête de scène bientôt! Je dois dire aussi que ce dernier était réellement bien accompagné ce soir-là. Les Handcuffs, c’est du solide!

Voyez par vous-même : http://www.youtube.com/watch?v=5oHOOgLj1rg
Aussi, la finale du concert : http://www.youtube.com/watch?v=w_qFReC1Wd0

Bref… toute une soirée.

Comme dit précédemment, le Red Hot & Blue, c’est aussi une exposition de voitures anciennes et modifiées. J’y vais à chaque année afin de peut-être trouver des idées pour mon propre projet. En effet, cet année encore, j’ai vu de véritables trésors tout droit venus d’une autre époque. Leurs conducteurs, tout aussi passionnés que moi, sont de véritables sources de connaissances et ils n’ont pas peur de les partager. C’est donc parfois en regardant le travail des autres qu’on peut s’inspirer et s’instruire. Après tout, ils ont déjà eu leurs propres pépins, ils ont l’expérience et ils ont, plus souvent qu’autrement, des anecdotes amusantes et intéressantes au sujet de leurs projets.

J’apprécie énormément ces rendez-vous autour des voitures à jaser et à savourer un breuvage avec une bonne musique en arrière-plan. C’est d’ailleurs, je pense, une des principale raison pourquoi j’ai entrepris mon projet; me garder les mains occupées mais aussi pour entretenir de bonnes relations avec mes proches qui m’aideront à travailler sur ce projet tout autant que ceux qui partagent la même passion que moi.

Je tiens à remercier Nath ainsi que toute l’équipe du Red Hot & Blue pour les efforts monumentaux qu’ils font pour nous donner ce weekend haut en couleur années après années. C’est très apprécié et, selon moi, c’est un des meilleurs festivals annuels à Montréal. On se revoit certainement l’an prochain!

Plus de détails sur le Red Hot & Blue : http://www.rockabillyjam.com/

Finalement, voici quelques photos du car show de cet année.